mercredi 2 septembre 2015

Consultation

J’ai déjà parlé que je consulte un psychologue pour m’aider à gérer les évènements de la vie qui arrivent en général et c’est un des plus beaux cadeaux que je me suis faits, c’est tellement quelque chose qui fait du bien.
Il s’avère que l’épouse de mon psychologue est décédée, c’est très triste.  Elle était aussi psychologue et je l’ai croisée bien des fois, une bien bonne madame.  Mon psychologue prend un temps de réflexion indéterminée afin de se remettre des émotions.
C’est tout à fait comprenable et je soupçonne même qu’il peux déclarer sa retraite.  Donc moi dans un élan je me suis dit, voilà peut-être ma chance de changer ou de consulter pour un peu de temps quelqu’un spécialiste dans les problèmes alimentaires.
Je voudrais comprendre ce qui me pousse à pousser mes limites.  Pourquoi je mange trop, pourquoi je veux toujours en prendre plus, pourquoi que quand j’ai des coups difficiles je reprends du poids etc ...
La dame qui m’a été recommandée par l’aide aux employés a un surplus de poids.  C’est drôle ma réaction, je ne voulais surtout pas qu’on me juge versus mon surplus de poids et moi je juge.  En arrivant quand je l’ai vu je me suis dit que je ne serai pas à l’aise de lui dire que je suis fâchée d’avoir repris 20 livres, quand je parais très bien si je me compare.
Je ne me sens pas super bien dans cette relation, je me sens jugée.  Elle juge la façon dont je mange.  Exemple un soir je lui disais que j’avais mangé du thon, du céleri et de la salsa pour un souper avant d’aller m’entraîner, car on s’entend qu’il faut que je mange, mais pas trop, alors pour moi cela me paraît une bonne option.  Elle demande si le thon était en conserve, oui en conserve, elle demande pour le céleri et la salsa.  Moi j’utilise beaucoup le céleri pour remplacer le riz, si on le coupe assez petit, ça donne une illusion de riz.  Elle en revenait pas comment j’étais restrictive et que je ne me donnais pas de bouffe qui me ferait plaisir.  Je suis resté assez bête que je n’ai pas répliqué ...  Mais ça fait des années que les professionnels me disent qu’il ne faut pas que je cherche à retirer du plaisir de la bouffe, mais plutôt manger pour combler mes besoins et c’est tout.  Elle me disait le contraire ...
Elle est végétarienne, et elle pousse beaucoup ses principes végétariens.
Aussi elle a presque semé la pagaille entre moi et Bel Amoureux, elle m’a dit de réfléchir sur notre relation, car souvent une personne qui perd beaucoup de poids ne peut pas tolérer d’avoir un conjoint en surpoids.  Bel Amoureux m’a connue grosse, il était lui aussi en surpoids, c’est moi qui ai voulu m’embarquer dans cette aventure de perte de poids, pas lui et ce n’est pas cela qui va nous séparer.  C’est certain que moi j’ai beaucoup plus d’énergie et d’endurance que lui, mais il y a aussi que lui a du réapprendre à marcher, veux veux pas son endurance est moins bonne, mais en général il ne chiale pas (trop), il me suit dans mes activités et moi je sais quand ça devient trop pour lui, car il y a quelques années c’était moi qui était comme cela, alors dans ce temps là, moi je continue seule.  Après réflexion, je ne crois pas qu’en ce moment c’est quelque chose qui nuit à notre relation.
Je suis un peu ébranlée de ces rencontres.  Je peux très bien voir pourquoi quelqu’un serait influencé par une personne aidante, dans mon cas une psychologue, mais ça peut-être très bien n’importe quelle personne ne relation d’aide.  Je trouve que cette personne a dépassé les limites.  C’est en ce moment mes impressions, mon prochain rendez-vous n’est pas avant deux semaines, je vais réfléchir à tout ce qu’elle m’a dit et voir si je vais aller retourner la consulter.  Peut-être que je n’ai tout simplement pas aimé qu’elle me dise que j’étais trop extrême dans ma bouffe ?  Peut-être que c’est moi qui ne veux pas entendre la vérité.
 
 

10 commentaires:

  1. Déjà au premier contact, tu n'étais pas à l'aise ! donc je serais sceptique que cela puisse vraiment fonctionner, lorsque l'on consulte me semble que cela doit "cliquer" tout de suite avec la personne... c'est mon opinion mais je peux me tromper! Bonne fin de journée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, je vais arrêter les rencontres, je n'aime pas son approche.

      Supprimer
  2. Une psychologue spécialiste des problèmes alimentaires qui est elle-même en surpoids ne m'inspirerait pas du tout confiance! Je la fuirais spontanément. Faut avoir du culot pour dire aux autres quoi faire quand on souffre du mème problème que nos patients.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien c'est tout de suite cela que j'ai pensé, mais je me suis dit hey laisse lui une chance ... Elle l'a eu sa chance. Je vais arrêter ces rencontres. En plus je viens d'avoir un courriel de mon autre courriel, il dit que même si la présence de son épouse lui manque et c'est difficile, il dit aussi s'ennuyer du contact avec ses clients, alors j'ai un rendez-vous bientôt avec lui !!!

      Supprimer
  3. Bonjour, je viens lire régulièrement en général sans commenter. J'ai aussi des problèmes de poids durant toute ma vie, l'expérience des autres est enrichissante et souvent une vraie aide. Lä c'est la thérapeute qui me fait écrire, je trouve que ce genre de situation est très difficile: d'après moi un vrai thérapeute devrait avant tout respecter le patient et ne pas intervenir aussi directement dans ses choix de vie en les critiquant ou en les remettant en cause. Il doit conseiller, faire réfléchir enfin donner des pistes de réflexion nouvelles mais surtout rester bienveillant et ne pas essayer d'influencer aussi directement et aussi fort son patient. J'ai connu çe genre de situation aussi, par rapport à mon partenaire et je sais que c'est terriblement déstabilisant. Et surtout ça ne tient pas compte de tout ce qu'il y a de subtil dans une relation et qui ne se calcule pas avec des éléments comme l'IMC... Alors voilà, je trouvais ce sujet tellement important que je voulais donner mon avis: reste à l'écoute de toi-même, de ton coeur, de tes aspirations profondes. Et merci pour ce que tu partages avec nous, ça m'a déjà beaucoup aidée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la belle petite perle que tu viens de m'écrire. Tu m'as fait tellement plaisir Isabelle !
      Je suis contente de t'avoir aidé, je trouve que des fois on se sent si seule dans le monde et heureusement internet a réussi à rapprocher des gens vivant une réalité similaire.
      Merci de me lire et merci pour ton commentaire ...

      Supprimer
    2. et oui, je vais arrêter mes séances avec cette femme. J'ai longuement pensé à cela et une chance que j'ai pris le temps de penser et de ne pas prendre ce qu'elle disait pour une vérité. C'est comme cela que les gens se font abuser par des professionnels, ils écoutent ce que dit le professionnel sans juger si la personne est correcte dans son intervention.

      Supprimer
  4. Moi je te dirais simplement qu'il faut toujours suivre notre petite voix intérieur ....elle ne se trompe jamais :)

    RépondreSupprimer
  5. Moi je te dirais simplement qu'il faut toujours suivre notre petite voix intérieur ....elle ne se trompe jamais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) J'ai décidé de ne pas retourner la voir.

      Supprimer