vendredi 20 juin 2014

Le maintien

Je suis en principe en maintien de poids depuis environ un an.  C’est cool depuis un an.  Je suis toujours mince après tout ce temps.  C’est une chose qui ne m’est jamais arrivé.  Déjà ça c’est un exploit et une grande victoire pour moi.
Sauf que le maintien ce n’est pas facile …  J’aimerais dire que ça se fait tout seul, j’ai maintenant des bonnes habitudes alimentaires, alors pas besoin de rien surveiller juste y aller selon mon humeur.  Nenon, malheureusement c’est une bataille de tous les jours.  Sans vouloir paraître au-dessus de mes moyens, snob ou quoi que ce soit d’autre, je dois avouer que perdre du poids fut la partie facile de mon cheminement.  La partie difficile c’est maintenant que je la vis.
Tous les jours et plusieurs fois par jour je me répète une phrase qu’Instructeur Favori m’a dit au tout début quand on s’est rencontré …  Une Femme en Santé si tu retournes à tes anciennes habitudes tu reprendras ton poids.  Alors des fois avant de prendre quelque chose je me demande si c’est une ancienne habitude qui revient me hanter.  Lorsque je me pose cette question, c’est assez facile de dire non je ne retombe pas dans cela.
Malheureusement cette règle j’ai de la misère à l’appliquer aux quantités de choses que je prends, on parle de bouffe ici, de bouffe santé, mais j’en prends trop.  J’ai faim car je me suis bien entraînée …  J’ai faim car c’est le matin et le matin on sait bien qu’il faut commencer la journée du bon pied avec de l’énergie.  J’ai un gros entraînement ce soir, je dois prendre du bon carburant pour être capable de tout faire, et la liste pourrait être très longue.
Aussi au maintien je sors plus et je sors aussi peut-être plus car je suis plus à l’aise de le faire.  Des remarques du genre, tu peux bien te payer la traite une fois, tu travailles tellement fort.  Ou encore : Franchement tu fais encore ces niaiseries là ?!?! Tu es rendue toute petite arrête ça puis paie toi la traite.  Ou encore les beignes, gâteaux, biscuits, chocolat qui traînent dans les bureaux, ça devrait être bannie des environnements de travail.
Je parle de ce sujet aujourd’hui car dernièrement je suis bien malheureuse.  Je m’étais donné un jeu de 10 livres dans lequel je pouvais jouer.  J’ai dépassé mon 10 livres de 5 …  Je n’aime pas cela.  Déjà de le dire, de l’avouer, de me l’avouer c’est un pas dans la bonne direction.  Mais il faut que ça arrête …
Il faut que je réalise que j’ai une maladie, hummm peut-être un syndrome.  Moi je suis une ancienne obèse et mon corps va tout faire pour revenir à mon poids de départ.  Je vais devoir faire attention à ce que je mange TOUTE ma vie.  Mon programme a des règles de maintiens que j’ai essayé d’étendre un peu à ma convenance et là j’en ai la preuve ça ne marche pas quand j’essaie de l’adapter à ma convenance.  J’ai un syndrome je dois  le soigner de la bonne façon.  C’est quelque chose que j’ai toujours nié, j’ai toujours pensé que je pourrais manger à volonté une fois au maintien et les preuves sont là ça ne fonctionne pas, en tous les cas pas pour moi.  Je vais manger selon les principes de bases, exemple : des glucides le matin, plus de lipides le midi et de temps en temps de glucides le soir, des protéines à tous les repas et en plus d’un tas de petits ajustement à faire. 
Ça m’attriste de constater cela, je voudrais me révolter, mais ça me donnerait quoi ?  Une reprise de poids certainement …
J’aime trop ma nouvelle vie, j’aime trop mes petits poignets, j’aime trop la définition de mes biceps, j’aime trop aller magasiner dans les magasins de tailles normales, j’aime trop le sentiment agréable qu’être mince m’apporte pour aller scrapper cela avec une révolte et une rébellion à un fait.  Alors ces 5 livres partiront avant mes vacances et je serai à mon mieux pour aller dans les factory outlets et m’acheter des trucs pour la nouvelle Femme en Santé que je suis devenue !

9 commentaires:

  1. Bonne continuité Femme en santé,
    Une amie m'a dit un jour: même après 20 ans de sevrage tu n'offrirais pas de l'alcool à un alcoolique, ma perte de poids se gère au quotidien comme les alcooliques, céder aux tentations me ramène vers mon ancienne vie et vers une prise de poids.

    Sache toutefois Femme en santé que l'on plaint rarement les alcooliques, on les félicites pour leur maintien. Félicites toi tout les jours du combat que tu as mené, regarde le miroir, les petits poignets et fais le choix de ce qui te rend heureuse.

    Félicitation pour ta premiére année de maintien....wow

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as toujours un bon mot Marie-Claude. Merci !!!

      Supprimer
  2. Hooo! que je me reconnais dans ton message .. Merci de l'avoir écrit, ça fait vraiment du bien ... Les commentaires des autres sont fatiguant et sabotant ... J'ai le même genre de commentaires et ça m'énerve....

    Moi je ne me vois pas encore ou je suis rendue physiquement, j'ai hâte que mes yeux et mon cerveau voit la même chose dans le miroir que sur photo..

    Tu chemines dans ton maintien, dans ta nouvelle vie, soit en fière. Tu as repris un peu de poids, tu as réagit, fonce pour le reperdre. C'est difficile d'être parfaite, il y a personne de parfait :O) Tu dois affronter chaque jour ton ancienne vie qui prend bennnnnnn de la place dans ton cerveau.... Un jour à la fois, une livre à la fois ... Pense à tes beaux jeans hihihi!

    Bonne journée ma belle xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi oui mes jeans. Je pense que je vais les porter demain au boulot. Une chance que je peux en porter sans problème au bureau (pas ceux avec des trous quand même)
      J'aime la phrase que mon ancienne vie prends ben de la place dans ma tête ... J'ai hâte d'avoir de la place pour ma nouvelle vie !

      Supprimer
  3. Je me reconnais tellement dans ce message... on devra faire attention pour le restant de notre vie! aussitôt que l'on relâche un peu, le corps reprend vite ce qu'il a perdu! J'aime bien ta réflexion sur le sujet et t'encourage à continuer sur tes principes de base comme tu le dis... Bon été à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf c'est pas une bataille facile hein ?
      Bon été à toi aussi !!!

      Supprimer
  4. Je pense que motivée comme tu l'es, le cinq livres de trop est probablement déjà un peu parti! Déjà un an que tu as perdu ton poids en trop, félicitations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas tout le 5 livres est partie, mais ça baisse .... C'est vraiment étrange mon ventre augmente et je le sens dans mon linge ... J'ai jamais ressentie cela auparavant, je veux dire avant de perdre du poids.
      Oui un an de maintien, c'est le plus long que j'ai maintenu une perte de poids. Je dois sûrement le devoir au fait qu'enfin, une fois dans ma vie j'ai atteint un poids santé. C'est le fun de dire qu'on a un poids santé !

      Supprimer
  5. Bonjour, j'ai été très touchée en vous lisant. C'est vrai que la perte de poids est un vrai combat. J'ai une amie malade qui a pris beaucoup de poids. J'essaie de la conseiller au mieux côté alimentation. Sportive, je fais très attention à ce que je mange. Mais voilà, chaque organisme réagi différemment. Notre histoire est différente aussi, notre métabolisme. Bref, je suis contente d'avoir découvert votre blog. Bonne continuation à vous.

    RépondreSupprimer